Prière

 Vigneron.. moi?

 

CEP

 En ce mois d’octobre, il nous est bon de réentendre la Parabole de la Vigne en Mt 21,33-43.

Le propriétaire envoie ses serviteurs pour se faire remettre le produit de la vigne, mais les vignerons se saisissent des serviteurs, frappent l’un, tuent l’autre, lapident le troisième.

De nouveau il envoie d’autres serviteurs, mais on les traite de la même façon.

 

Ultime tentative, il envoie son fils. Ils se saisissent de lui, le jettent hors de la vigne et le tuent.

C’est ce qui arriva au Fils de Dieu lui-même. Jésus est ce Fils que le Père nous envoie ! Allons-nous, nous aussi, le rejeter et continuer à le faire souffrir par nos refus, nos rejets, nos révoltes ?

Jésus nous appelle aujourd’hui à le contempler dans son offrande d’amour pour nous. Il nous appelle à recevoir pleinement, de tout notre cœur « l’œuvre du Seigneur, une merveille sous nos yeux ». Et contempler, c’est le premier pas pour accepter, pour aimer, et pour nous offrir nous-mêmes à l’Amour de Dieu au travers de tous les gestes de notre vie.

Voulons-nous vraiment recevoir Jésus comme notre Seigneur ? Notre Sauveur ? Et vivre avec Lui chaque jour de notre vie ?

« Aussi je vous le dis : le Royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à une autre nation qui lui fera produire du fruit » (v.43).

MarieCette nation, c’est l’Eglise, tous les baptisés. Nous avons reçu, en la personne de Jésus et de son message, un présent unique que nous devons faire fructifier. Nous ne pouvons pas nous contenter d’une vie individualiste et fermée à notre foi ; il faut la communiquer et en faire don à chaque personne qui s’approche de nous.

C’est donc pour nous aujourd’hui une invitation forte à être cette bonne terre qui produit du fruit.

Rendons grâce à ceux et celles qui, jour après jour, sont les témoins de la Bonne Nouvelle par toute leur vie, leurs paroles et leurs actions. Demandons cette grâce par les mains de Marie :

                        
Toi Notre Dame, nous te chantons, Toi notre Mère, nous te prions.