Sœurs Oblates de la Sagesse

images 1

 

Le Jeudi 4 avril 2019, l’institution « Larnay Sagesse », sa directrice Béatrice Ovion et son président Bruno Grassin accueillaient de nombreuses personnalités pour l’inauguration du pavillon Jeanne-Voisin, pavillon adapté pour l’accueil de personnes présentant des troubles envahissants du développement (Ted).

Un pavillon adapté aux Ted

L’association Larnay Sagesse est une œuvre d’intérêt général et d’utilité sociale qui prône des valeurs humanistes avec une vaste histoire en héritage, depuis sa création en 1883 par l’abbé Charles Chaubier de Larnay, et gérée par la congrégation des Filles de la Sagesse. 
En 1900 déjà, 250 jeunes filles sourdes, sourdaveugles y sont éduquées par près de 100 religieuses. En 1960/70, arrivée des premiers professionnels laïcs jusqu’en 2015 avec la création d’un nouveau service, cogéré avec l’Association pour la promotion des personnes sourdes, aveugles et sourdaveugles (Apsa), équipe Relais handicaps rares.
En 2019, c’est l’ouverture du pavillon Jeanne-Voisin pour six résidents permanents, présentant des Troubles envahissants du développement, dont certains ayant des syndromes autistiques sévères et n’ayant pas trouvé d’établissement adapté à leur handicap. Cette nouvelle prise en charge a confronté l’institution à plusieurs enjeux. D’abord, la formation des équipes professionnelles et le soutien quotidien face à des pratiques et postures professionnelles nouvelles. Mais aussi, la sécurisation des résidents concernés par ces troubles, et des autres résidents ainsi que des professionnels (passage à l’acte et situation de violences contre eux-mêmes et autrui). Enfin, un travail en réseau et partenariat avec d’autres structures (relais handicaps rares, MDPH et CRA).

Lieu de vie rassurant

Par ailleurs, l’architecture a été repensée en termes d’hébergement adapté, pour offrir un lieu de vie rassurant, sécurisant pour les résidents et ainsi éviter au maximum des hospitalisations en milieu psychiatrique étant donné l’hypersensibilisation et la perception particulière des personnes souffrant de Ted. La conception du pavillon est l’œuvre du cabinet d’architecte « Duclos Gaudin Riboulot ». Une petite unité de vie indépendante du reste de l’institution, de plain-pied, dont le choix du nom Jeanne Voisin a été donné en souvenir de la doyenne des résidents de Larnay qui a vécu 100 ans de sa vie dans l’institution. Jeanne Voisin (1915/2010) avait été accueillie à l’âge de 6 ans.
Le nouveau pavillon Jeanne-Voisin offre une capacité de six places, un projet qui s’élève à 969.360 €, financé par 400.000 € d’emprunt et par reprise sur fonds propres de 569.360 €.

NR du 8/04/2019

Larnay


Larnay Sagesse, 5 rue Charles-Chaubier de Larnay à Biard. Tél. 05.49.58.46.99. direction.generale@ larnay-sagesse.fr ou www.larnay-sagesse.fr